06 21 79 48 78

La dépression

Déprime ou dépression

Voilà une question à se poser : suis je “juste” déprimé ou réellement dépressif ?

De multiples symptômes peuvent alerter, qui peuvent varier en fonction des personnes. Parmi les plus courants :

  • un ralentissement moteur et psychique : perte de “l’élan vital” se traduisant par un manque d’intérêt, une sensation de perte d’énergie vécue comme de la fatigue permanente ...
  • troubles du sommeil divers,
  • diminution de l’appétit entraînant une perte de poids sans que cela soit volontaire (ou l'inverse),
  • une douleur morale voire des idées suicidaires, qui se traduisent souvent par des ruminations pessimistes. Les relations affectives peuvent également être perturbées, avec une impression d’être abandonné ou incompris, “coupé(e)” des autres, de la culpabilité…
depression

Que faire ?

La dépression se soigne… Il est difficile de se “battre” tout seul dans son coin, accepter une aide psychologique et parfois médicamenteuse va vous aider à sortir de l’ornière. La prise en charge de la dépression telle que je la propose consiste à :

Intervenir sur l’aspect cognitif

Notamment sur les pensées dysfonctionnelles. C’est comme si la personne dépressive avait enfilé une paire de lunettes dotée d’un filtre qui ne sélectionne que les aspects négatifs : à commencer par elle-même (“je suis nul(le), incapable…), l’environnement (il ne m’arrive que des crasses, mon travail me “soûle”…) et le futur (ce sera toujours comme ça… rien de bien ne va m’arriver).

Intervenir sur l’aspect comportemental

Notamment en reprogrammant de nouvelles activités. Ceci peut sembler curieux au premier abord, mais la dépression fonctionne en cercle vicieux : moins on en fait, plus la sensation de fatigue augmente… plus la fatigue augmente, moins on en fait !

Déception, TristesseSentiment d’impuissancePensées tristes, RuminationsPréoccupations pessimistesAuto-dévalorisationCulpabilitéDifficulté à agirRepli sur soiFatigueEpuisementLe Cercle Vicieux dela Dépression

Il s’agit donc de retrouver progressivement des sensations de plaisir, d’intérêt, afin de sortir de l’inaction. D’autres techniques comportementales peuvent être proposées selon les spécificités de fonctionnement du trouble dépressif.